Brassage de bière : les outils d’analyse

Brassage de bière outils de mesure

Le développement des micro brasseries a favorisé la transmission des connaissances. Des brasseurs amateurs de bières artisanales peuvent ainsi maitriser les étapes et analyser chaque valeur pour ajuster au mieux les différents facteurs. Le but ? Obtenir les arômes voulus !

Fabrication de bière : température et densité

Pendant les différentes étapes de production de la bière artisanale, il y a un paramètre que les brasseurs scrutent avec attention, c’est la température. Elle assure le développement des différentes enzymes, permet d’arrêter le processus enzymatique ou d’assurer la fermentation dans les meilleures conditions en fonction de chaque levure… Bref, la maitrise de la température est incontournable lors du brassage de bière !

Parmi les outils d’analyse que les brasseurs utilisent, il y a le densimètre. Simple et économiquement accessible, il donne de nombreuses informations : D

  • Densité initiale (taux de sucre dans le moût)
  • Densité finale (taux de sucre résiduel dont on pourra déduire le taux d’alcool) -également vérifiable avec un réfractomètre par la suite-.
  • – Et, de facto, la rondeur de la bière.

Les indicateurs de base de la bière

Nous venons de voir qu’un seul outils -le densimètre- permet de connaitre le degré d’alcool et la rondeur. On retrouve également deux valeurs sur l’ensemble des bouteilles commercialisées que les brasseurs amateurs peuvent connaitre assez simplement et sans dépense supplémentaire.

  • – La première, c’est l’IBU, indication d’amertume qui s’est révélée être indispensable avec l’avènement des IPA et assimilées. Pour connaitre cet indice, vous devez appliquer la formule suivante :

IBU = poids (g) houblon utilisé x % acide alpha (du houblon) x % utilisation (dépend du temps d’ébullition pendant le brassage et du houblon) / [volume après ébullition (L) x correction de densité].

  • – La deuxième, c’est l’EBC, indication de couleur de la bière. Une simple échelle de couleur disponible sur internet est suffira même si l’analyse spectrométrique est plus précise.

Analyser sa bière artisanale

On restera abordable dans l’analyse et on peut aisément connaitre d’autres indicateurs pour affiner ses connaissances avec deux autres valeurs. Le pH, est avec la température, une valeur intéressante à connaitre. Le pH permet de comprendre le rendement de l’installation, le bon déroulement de la fermentation ou encore, l’évolution des bactéries pour les bières acides. Cette indication permet aussi d’optimiser la qualité de l’eau utilisée si un besoin de post traitement est jugé nécessaire.

La dernière valeur que nous abordons, est une valeur qui n’est pas grandement suivie mais qui nous semble intéressante. Pourquoi ? Parce qu’elle ne nécessite pas de compétence technique et l’investissement reste abordable. Cette valeur a pourtant une incidence importante sur la perception du goût. C’est la carbonatation, le taux de CO2 dissout dans la bière. Le pétillement d’une boisson fait ressortir les saveurs et elle peut être mesurée avec un aphrometre posé à l’embouteillage.

Brassage de bière : lancez-vous !

Désormais, vous connaissez les indispensables du brassage de bière artisanale. Vous pourrez bientôt réaliser votre propre expérience en brassant vous même vos bières avec nos kits de brassage ! N’hésitez pas à partager vos astuces de home brewing 😉

Une réflexion sur « Brassage de bière : les outils d’analyse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *